UN MONDE SANS LOYERS

Quand on a goûté à la liberté, on ne peux jamais l'oublier. Ce à quoi nous rêvons, ce pour quoi nous travaillons, nous agitons, nous démenons, ce que nous vivons... est... un monde sans loyers...  Un monde ou l'habitat n'est plus payant, ou beaucoup moins, un monde ou nos maisons ne font plus l'objet de spéculations. Un monde plus simple, et plus juste, à échelle humaine. Utopie? Rêve absurde? Nous y croyons parce que nous l'avons vu ou vécu, et avons pu constater à quel point vivre sans loyer a la saveur de l'évidence. Pourquoi en effet payer pour une chose aussi fondamentale que le besoin d'abri? pourquoi payer pour des bâtiments dont la construction est amortie depuis bien longtemps? Pourquoi payer pour des bâtiments équipés en dépit du bon sens climatique? Nous croyons qu'un changement profond de notre relation à l'habitat est nécessaire. Nous avons constaté, par notre expérience, que l'habitat léger, (yourte, cabane, mobil home ou autre) offre un point de vue unique sur la situation de l'habitat conventionnel. En effet, pour des prix très modiques, parfois dérisoirement bas, nous avons construit des cabanes, des yourtes, qui sont devenus les domiciles principaux de leurs occupants. Comment comprendre alors que l'on puisse payer des loyers, ou s'endetter pour des sommes astronomiques?

Vous êtes ici...

Le tunnel de Friggit est représenté en vert sur la courbe du même nom. Il montre comment l'indice des sommes consacrées au logement rapportées aux revenus par ménage ont évolués: Avant l'an 2000 on consacrait une proportion stable de ses revenus pour se loger. Autour de l'an 2000, et surtout après, cet indice est sorti de son tunnel et le logement a prix une part beaucoup grande dans les budgets. Loi de l'offre et de la demande?... spéculation?,... Une logique qui profite à beaucoup de gens, mais qui au bout du compte finit toujours par en appauvrir d'autres. Cette dynamique de financiarisation de l'habitat, qui transforme les biens immobiliers en objets de spéculation nous fait vivre sur une poudrière. BREF... Le logement coûte cher et c'est dangereux. La crise des subprimes, les crises espagnole et grecque sont là pour nous le rappeler.


Location

3 rue ste Maure 86190 Quinçay


Impressions